NewsPartenariats

[Résidence à La Bobine] Totem

By 25 janvier 2018 Pas de commentaires

Deux semaines durant, nous avons suivi le duo Totem dans le cadre de sa résidence à La Bobine. Des studios de répétition à la salle de spectacle, petit retour en mots et en images – à défaut de son – sur cette expérience.
Totem, c’est le mariage entre des textes de slam/poésie déclamés sur une musique aux influences rock et electro, assuré par le duo Bastien Maupomé et Erwan Flageul.
Tandis que le premier jongle avec les mots et joue avec la langue, le second drape le texte d’un son riche et entraînant. La symbiose entre les instruments et la voix est en permanence recherchée. Il en résulte une musique inclassable, qui propose à l’auditeur un savant dosage de textes percutants enveloppés de sons stimulants.
Ces deux semaines passées en leur compagnie furent l’occasion pour nous d’assister bien entendu aux répétitions, mais également à une scène ouverte organisée dans la bibliothèque Abbaye-les-bains, sans oublier bien sûr le concert final, clôturant la Slam Session de la Bobine du 19 octobre 2017.

Répétitions en studio

Les répétitions ne se font pas systématiquement à deux : l’un et l’autre travaillent de leur côté, en partant de thèmes déjà discutés, ou en explorant de nouvelles pistes, qui seront mises en commun et partagées. Un morceau, c’est parfois des dizaines d’essais de mise en musique, amélioré au fil de répétitions.
Erwan passe donc plusieurs journées à répéter seul en studio, pendant que Bastien travaille ses textes chez lui.
Le texte, la rythmique, tout est en constante mutation jusqu’à obtenir l’équilibre ou le déséquilibre voulu par le duo. La chanson qui va naître en studio et s’affiner lors de ces répétitions ne commencera à mûrir que lorsqu’elle affrontera l’espace de la scène.

Répétitions sur scène

Les quelques jours passés à travailler dans la salle de concert sont mis à profit pour confronter les morceaux créés à la scène. C’est le moment de fignoler, ou de chambouler les morceaux, pour aboutir à une proposition. Quitte à y revenir plus tard : à quel moment considérer que le morceau est finalisé? … !
Lors de ces séances, rien n’est laissé au hasard, jusqu’au choix du micro. Durant cette phase, toute l’équipe se mobilise dans un but commun: offrir la meilleure expérience scénique.
La création d’un univers musical ne se résume pas à mettre des textes en musique, il s’agit d’un ensemble cohérent qui nécessite du temps et de la maturation pour véhiculer les sentiments et émotions souhaités.

Ateliers

Le groupe Totem a également animé des ateliers d’écriture et des scènes ouvertes à la médiathèque de l’Abbaye. Ces moments sont l’occasion de créer une toute autre relation avec le public, qui interagit et qui n’est plus tapi dans l’ombre. Il faut également faire avec la timidité et la réticence des spectateurs, mais on sent vite que Bastien n’en est pas à son premier essai, tant il alterne entre improvisations et mise en confiance de l’auditoire. Il réussira finalement à faire participer ceux qui pensaient ne jamais se lancer!

Concert

Après une petite semaine de mise au point et de répétitions dans la salle de concert, Totem anime la Slam session du 19 octobre, à La Bobine bien sûr. Au programme, récitations de textes improvisés – ou non – sur scène, avec accompagnement musical d’Erwan pour ceux qui le souhaitent. Enfin, Totem clôture la soirée sur 3 morceaux travaillés les jours précédents, et qui sont pour certains bien loin de ce que nous entendions en studio!

En bref

Cette expérience, ouvrant un nouveau pan dans le partenariat entre la Bobine et Focus, fût riche en expériences, et nous a permis de découvrir au plus près la démarche créative d’un groupe, des répétitions jusqu’au concert devant le public.
Nous ne pouvons que remercier l’accueil de Bastien et Erwan et qui, malgré nos nombreuses irruptions dans leur espace sonore, nous ont permis de prendre part à cette belle aventure.

Résidence, quezako ?

Depuis 1 an, la Bobine accompagne un groupe de musique et une compagnie dans un processus de création, débouchant sur un concert ou un spectacle. Ce compagnonnage consiste à mettre à disposition des artistes non seulement des locaux (studios de répétition, salle de concert), mais aussi à les accompagner dans leur démarche tant artistique qu’administrative.
En contrepartie, le groupe participe au projet de la Bobine en proposant une activité culturelle dans les environs, et en parrainant le groupe de l’année suivante.

Victor & François