Histoire d'une photoNews

HDP # 14 : The Blue Marble de Jack Schmitt (Apollo 17 ; NASA) ; la photo satellite

 

Cette photo de la Terre a été prise le 7 décembre 1972 par l’équipage d’Apollo 17 lors de leur voyage vers la Lune, à une distance de 29.000 kilomètres de la Terre.

Les astronautes ont baptisé cette photo «The Blue Marble» (en français la bille bleue), car pour eux la Terre ressemblait à une bille de verre d’enfant.

Il est dit que c’est une des photos les plus répandues et reproduites dans le monde.

La photo a été prise par un appareil photo Hasselblad et un objectif Zeiss de 80 mm.

La NASA a crédité l’ensemble de l’équipage, Eugene Cernan, Ronald Evans et Jack Schmitt pour cette photo, mais c’est ce dernier qui était en fait le photographe. Les missions Apollo ne laissaient que peu de répit aux astronautes, qui avaient toujours quelque chose à faire. Au moment de la photo, aucun des astronautes n’était supposé prendre cette photo, et elle a été prise par Jack Schmitt lors d’un moment «volé».

 

Comme il a dû prendre cette photo rapidement, qu’il était en apesanteur, et que les nombreux nuages ne permettaient pas d’identifier facilement les continents, la photo a en fait été prise avec le pôle sud au sommet de la photo, comme suit :

The Blue Marble n’est pas la première photo de la Terre de ce type : en 1967, le satellite américain d’observation météo et de télécommunications ATS-3 avait déjà pris une photo similaire :

 

 

 

Mais à l’époque, prise par un obscur satellite inhabité, sans l’aura apportée par une expédition humaine, elle n’avait pas eu le retentissement de la photo d’Apollo 17, qui est devenu un symbole du mouvement écologiste, tant cette photo rend compte de la fragilité et de l’isolement de la Terre dans l’espace. Voici ce que dirent à ce propos les astronautes :

« Quand vous êtes à des milliers de miles de la Terre et que vous la regardez, elle est très belle. Vous pouvez voir la circularité. Vous pouvez voir du pôle Nord au pôle Sud. Vous pouvez voir à travers les continents. Vous recherchez les ficelles qui la tiennent, un quelconque point d’appui, et ils n’existent pas. Vous regardez la Terre et autour, l’obscurité la plus noire

que l’homme puisse concevoir.»

Apollo 17 a été la dernière mission habitée vers la lune, et aucun humain depuis n’est allé assez loin de la Terre pour avoir une chance de la voir ainsi dans son entièreté.

De nombreuses photos de la Terre ont néanmoins été prises, mais jusqu’en 2015 seules des réalisations composites, produites par l’assemblage d’une mosaïque de multiples images satellitaires ont été publiées.

Il a donc fallu attendre le 20 juillet 2015 (43 ans !) et le satellite Deep Space Climate Observatory placé en équilibre entre la Terre et le Soleil à un point de Lagrange (là où les forces gravitationnelles de la Terre et du Soleil s’annulent) pour que de nouvelles photos intégrales de la Terre soient disponibles. Ces photos et animations sont visibles sur le site

 

http://blueturn.earth/

Un grand Merci à Hervé Mariage auteur de cette HDP.