Tutos

Making of – Bouteille sous pression

By 20 juillet 2016 Pas de commentaires

making of – bouteille sous pression

De temps en temps, les membres dévoilent les détails d’une prise de vue« ¦ l’exemple valant mieux que la leçon!

Une image que l’on voit souvent et qui est souvent assez impressionnante, sans toutefois présenter de difficulté particulière, si l’on dispose du bon équipement »¦ Un truc sympa à  faire dans la cuisine, les dimanches pluvieux.

hell in the kitchen

Le truc de cette image est tout bête, la bouteille n’est pas sous pression, le phénomène est régi par la loi de la gravité »¦ la photo est ensuite retournée

Matériel utilisé

Pour cette photo, outre l’appareil lui même, j’ai utilisé le matériel suivant:

  • un réflecteur (5 en 1) « “ blanc « “ pour le fond
  • deux flashs cobra
  • un émetteur, deux récepteurs cactus V4 « “ pour déclencher les flashs à  distance
  • une soft-box montée sur pied « “ pour adoucir la lumière directe
  • un magic-arm « “ pour fixer l’appareil à  la table et m’assurer qu’il ne bouge plus. un trépied aurait aussi fait l’affaire
  • une télécommande filaire « “ pour déclencher plus facilement alors que je suis en train de retirer le bouchon

Préparation

Ce type de photo demande un minimum de préparation:

  • trouver une bouteille sympa « “ l’effet avec une canette de bière doit être nettement moins intéressant. Trouver aussi le bouchon qui va avec
  • utiliser du colorant, alimentaire ou autre »¦ surtout si l’on souhaite avoir un fond blanc, il est important que le liquide sont assez saturé
  • prévoir un système pour suspendre la bouteille à  l’envers « “ j’ai utilisé du chaterton (scotch d’électricien) et du fil de fer pour fixer une anse au cul de la bouteille. J’ai ensuite utilisé un tréteau pour fixer le tout au dessus de la table
  • il faudra un seau et un entonnoir pour récupérer l’eau et re-remplir la bouteille « “ la bouteille se vide assez rapidement, plusieurs itérations seront sans doute nécessaires

Set-up

La bouteille est positionnée dans l’axe de l’appareil, tout comme le réflecteur dans le fond:

Le premier flash, dans la softbox, est situé avant la bouteille, en hauteur et légèrement décentré. Le second flash a été placé juste derrière le sceau, pointant directement sur le réflecteur « “ le but étant de « cramer » le fond afin de n’avoir que du blanc (effet pas tout à  fait réussi d’ailleurs )

Le tréteau permet de maintenir la bouteille au dessus du seau tout en laissant assez de place entre les deux.

set up bouteille

Mise au point

Pour bien faire les choses, on positionne tout le matériel et une fois satisfait du montage, on essaie de ne plus rien bouger. On fera donc une mise au point manuelle qu’on ne changera pas (sauf si on décide de changer la composition). Certain appareil proposent le live-view. C’est un outil précieux pour de telles mises au point. Il suffit d’activer le live-view, zoomer sur un détail particulier de la bouteille (le goulot dans ce cas) et de régler la zone de netteté au millimètre!

Lumière et autre réglages

Les émetteurs et récepteurs cactus sont assez basiques, pas de eTTL ni de synchro à  haute vitesse pour les flashs. La vitesse maximale tolérée est de 1/250 sec pour que les flashs aient le temps de faire le travail. Pour ce genre de photo, il est intéressant d’aller « vite » car le liquide s’écoule rapidement. Sur l’appareil en mode manuel, on sélectionne donc une vitesse de 1/250, 100 iso (pour réduire le bruit éventuel)

On procède ensuite par expérimentations en prenant plusieurs photos de la bouteille (pas la peine d’enlever le bouchon encore à  ce point) en faisant varier l’ouverture (j’étais autour de f/5.6) et la puissance des flashs (1/8 pour le flash dans la softbox et 1/4 pour le flash illuminant le fond). Certains appareils permettent de faire clignoter en couleur les zones surexposées. Dans ce cas là , cette fonctionnalité est utile pour évaluer l’exposition. Une fois qu’on est satisfait de l’exposition »¦ on peut commencer les séries!

Post-production

Le post-processing ne présente pas ici un intérêt particulier, de base, une rotation de l’image de 180° et un crop seront vraisemblablement nécessaires. Ensuite, à  votre bon coeur, les photos sur fond blanc supportant bien un contraste et une saturation un peu plus appuyés »¦

Commenter