Histoire d'une photoTalk

Histoire d’une photo # 8 : Control de Roman ROBROEK

Roman Robroek est un jeune photographe néerlandais plutôt orienté architecture. Avec cette photo, il a gagné en 2016 le 1er prix du concours « Art of building » du Chartered Institute of Building ou CIOB. C’est une ancienne (1834) société savante d’architecture anglaise. Ces membres sont à l’origine, notamment de la Chambre des Lords, de Tower Bridge, la Tour de Montréal, des Petronas Towers en Chine. Cet institut organise depuis 2010 un concours photo ouverts à tous dont le thème est l’architecture, l’héritage ou la conservation des buildings ainsi que l’interaction humaine avec ces constructions.

La photo d’architecture a ses fans et ses règles. Elle permet de mettre en avant la lumière et ses reflets, les lignes, les courbes, les matériaux dans une composition où le regard du photographe sera primordial.

Cette photo représente donc l’intérieur d’une salle de contrôle de ce qui semble être une usine électrique. Spacieuse et de forme ovale, elle est prise dans le sens de la longueur. Le toit est réalisé en verrerie et ferronnerie. Au centre de cette salle un escalier plonge à l’étage inférieur obscur.
Il s’agit de la salle de contrôle de la centrale de Kelenföld située sur les bords du Danube à Budapest. Inaugurée en 1914, ses turbines ont été stoppées définitivement en 2007. Deux architectes hongrois sont à l’origine de ce chef d’œuvre: Kalman Reichl et Virgil Borbiro et aujourd’hui, elle fait partie du patrimoine industriel et est enseignée aux étudiant en architecture. Au-delà de son aspect technologique c’est son design qui est remarquable, typé Art Déco avec l’absence d’angle droit mais surtout  avec cette verrière tout en ferronnerie. Une belle esthétique mais surtout un éclairage optimal de tous ses boutons de commande quelque soit l’heure de la journée. Un décor retro-futuriste qui a servi quelques films dont World War Z.

C’est une  image couleur en format paysage sans doute 4/3. Roman Robroek contacté nous donne comme exif : Canon 650D,  F/11, 100 ISO, 1 sec avec grand angle de 10 mm.
En discrète plongée quasi à hauteur d’yeux nous découvrons cette salle de contrôle abandonnée.
La lumière est douce homogène en provenance de ce toit vitré légèrement décalé vers la droite éclairant davantage le coté Gauche de la salle.
La composition est fermée, l’usage du grand angle accentue les perspectives et allonge un peu ce grand axe ovale. Cela permet de bien visualiser ces deux ovales que représentent la verrière et le sol (et qui se répondent en terme de  couleurs et luminosité) séparés par les panneaux de commandes et plus particulièrement par le béton plus clair qui sert de support du toit. On entre dans cette image par cet axe longitudinal, de bas en haut, avec l’envie de s’engouffrer dans cet escalier avant d’être attirer par cette sublime verrière tout en tons contrastés et en teintes grises et  brunes.
Enfin on se promène le long de ce tableau de commande en découvrant tous les  boutons et vumètres mais en se délectant aussi de ce dégrade de vert du plus clair à gauche au plus foncé à droite.
Une symétrie presque parfaite cassé par cette petite guitoune qui est en fait un abri de protection du personnel en cas de bombardement (Jamais utilisé en fait).
La profondeur de champs est totale  mais avec cette architecture particulière on distingue en fait 3 plans verticaux : verrière, tableau de commande et sol.
Sans doute que ce phénomène visuel associé à la lumière ambiante et à l’absence totale de ton chaud ont participé  à la victoire.
De plus on peut bien se rendre compte des différentes matières constituant cette salle de contrôle : verre, fer, bois et béton …

Le concept de cette image est troublant. En effet, en l’absence « d’humains », on sent sa présence très forte par cette association extraordinaire de beauté et de technologie de pointe. On peut rendre l’industrie parfaitement attirante d’une part par son coté progressiste (apport de l’électricité) et par son coté esthétique d’autre part (rappel nous sommes en 1914). Et c’est d’ailleurs maintenant, par ce seul coté artistique,  que cet établissement est pérennisé.
La beauté serait elle éternelle ?
Le site du CIOB : http://www.artofbuilding.org/gallery

Film présentant l’usine : https://www.youtube.com/watch?v=99evUrpGzKA

Site de R. Robroek : https://romanrobroek.nl/

Présentation du style Art Déco : http://www.architecture-art-deco.fr/caracteristiques-art-deco.html

Un site pour découvrir la photo d’architecture : http://www.pierrelexcellent.com/category/blog/